UN RÉSUMÉ

En 2016, Foi et Joie a débuté une nouvelle expérience avec les collèges communautaires. Les élèves des collèges Foi et Joie sont issus des écoles primaires Foi et Joie et des communautés autour de ces collèges. Pour préparer ces élèves à avoir une bonne base en classe de 6eme, l’équipe pédagogique a organisé 3 cours de pré-sixième à Mongo, Madgoro et Tchélati. Les cours de pré sixième de Mongo ont réuni 64 élèves; les cours de Tchélati ont réuni 72 élèves et ceux de Madgoro ont regroupé 68 élèves. Les cours de pré-sixième ont porté sur les matières telles que : les mathématiques, le Français, les sciences (histoire, géographie, sciences de la vie et de la terre, l’instruction civique…). Les collèges communautaires vont d’abord commencer avec les classes de 6e et progressivement les autres classes vont s’ajouter. L’année scolaire 2016-2017 a commencé le 15 septembre 2016 avec une inscription de 255 élèves.

Les cours dans les collèges communautaires se font de manière continue (matin et soir) pour une durée de 7 heures par jour. Pour l’année scolaire 2016-2017 nous avons eu 18 enseignants (15 professeurs et 3 directeurs de collège). Les matières enseignées dans les collèges sont : le Français, les Sciences (mathématiques, physique-chimie et les sciences de la vie et de la terre), l’histoire-géographie, les instructions civiques, l’Arabe, l’EPS et l’Anglais.

 

La gestion des collèges est communautaire. Elle est calquée sur le modèle de gestion des écoles primaires communautaires Foi et Joie. Les parents des élèves sont réunis en association et participent activement à la vie des collèges. Ils cotisent l’argent qui permet de payer les professeurs et de faire fonctionner les collèges. Les élèves disposent d’une cantine scolaire alimentée par les parents. Dans le souci d’avoir plus de revenus pour le bon fonctionnement de leurs collèges, les parents cultivent des champs communautaires. Foi et Joie accompagne les parents dans la gestion de leurs associations et des ressources destinées à faire fonctionner les collèges à travers des formations de renforcement de capacité, le suivi des champs communautaires et la sensibilisation des parents.