UN RÉSUMÉ

Foi et Joie a fait ses débuts dans la région du Guéra en travaillant avec un réseau de 3 écoles primaires (DOUGOUL, BARDANGAL, BAIWANGUE) situées dans des petits villages aux environs de la ville de Mongo. Les collines de la région rendent difficile l’accès aux villages et ces derniers semblent parfois oublier par les autorités étatiques et régionales. Des 3 écoles primaires à ses débuts Foi et Joie a élargi son champ d’action en ajoutant 23 nouvelles écoles à son réseau et 6 autres actuellement en instance d’intégration permettant ainsi à plus de 8 200 élèves d’avoir accès à une éducation de qualité.
Foi et Joie a identifié 4 zones d’intervention pour appuyer efficacement le système à savoir:

  • La formation des directeurs d’école : elle se réalise à travers la rencontre mensuelle des directeurs;
  • La formation des maîtres : elle se réalise à travers
    • Les journées pédagogiques,
    • Les mini stages;
  • Le suivi bimensuel des maîtres et directeurs d’école;
  • L’accompagnement des élèves en difficulté à travers:
    • Les camps de lecture-écritureLes cours d’été
    • Les cours d’été

FORMATION DES DIRECTEURS

Ces rencontres sont des moments d’échange et de consolidation des acquis pour les directeurs d’écoles.

MINI-STAGES

Des mini-stages de mise à niveau (dictée, grammaire, vocabulaire, orthographe, conjugaison) sont régulièrement organisés. Dans un contexte de grève générale du secteur éducatif, ces formations de renforcement de capacités et mini stages se sont révélées d’une importance capitale. La formation des maîtres communautaires est aussi une occasion pour évaluer leur niveau académique. Même si certains progrès sont notés, au vue du niveau scolaire généralement très bas dans le pays, une mise à niveau continuelle des compétences de ces maîtres communautaires s’impose toujours.

 

Foi et Joie-Tchad est aussi souvent sollicitée pour donner les formations en dehors de Mongo. C’est ainsi qu’elle a fait des interventions à Sarh et à Bedjondo. La formation à Sarh a permis de renforcer la capacité des maîtres en lecture et écriture selon la méthodologie des camps de lecture-écriture élaborée par Foi et Joie-Tchad ; à Bédjondo, il s’agissait d’une formation de renforcement de capacités des maîtres communautaires sur plusieurs aspects à savoir : les didactiques d’enseignement, la programmation des cours, le renforcement en français et la tenue des classes multigrades et des classes pléthoriques.

SUIVIS PÉDAGOGIQUES

Les suivis pédagogiques sont faits par l’équipe pédagogique. Ils permettent de vérifier la mise en pratique des formations et conseils reçus par les maîtres.
Des fiches de suivi pédagogique permettent d’évaluer le niveau de compétence des maîtres et des directeurs.

ACCOMPAGNEMENT DES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ

CAMP DE LECTURE-ÉCRITURE

Les camps de lecture-écriture ont été mis en place pour permettre de rehausser le niveau des élèves qui ont des difficultés en lecture et en écriture. Une méthodologie bien particulière appelée MACILE a été mis en place par Foi et Joie pour encadrer les élèves. Un nombre maximum de 50 élèves est requis pour chaque camp de lecture-écriture. Les élèves sont regroupés par niveau du CP1 au CM2 (du niveau 1 au niveau 5). Chaque niveau correspond à un programme d’apprentissage bien défini :

  • Le niveau 1 correspond à l’apprentissage de l’alphabet ;
  • Le niveau 2 correspond à l’apprentissage des syllabes ;
  • Le niveau 3 correspond à l’apprentissage des diphtongues ;
  • Le niveau 4 correspond à la lecture courante ;
  • Le niveau 5 correspond à la lecture expressive.

Pendant les camps de lecture-écriture, les élèves évoluent de niveau et peuvent passer du niveau 1 au niveau 5 avant la fin des camps.

COURS D’ÉTÉ

Les cours dits d’été sont organisés pendant les grandes vacances et sont suite aux lacunes constatées chez certains élèves lors des examens organisés en fin d’année. Ces cours sont conformes l’arrêté ministériel 249 de 2014 instruisant de reprendre pendant les vacances les élèves en difficultés dans les matières fondamentales (français et calcul), ce qui pourrait leur permettre de passer en classe supérieure.