CAMPAGNE POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE

Chaque année, Foi et Joie mène des campagnes de sensibilisation pour la rentrée scolaire dans les communautés de ses réseaux (1 et 3). Les campagnes sont des moments destinés à éveiller les consciences des parents, des enseignants et des élèves sur l’importance de l’éducation scolaire et leurs participations respectives pour en améliorer la qualité. Chaque campagne traite d’un thème particulier.

Pendant ces campagnes pour la rentrée scolaire, les parents sont sensibilisés sur points suivants :

  • L’envoi massif des enfants à l’école ;
  • Les résultats scolaires des élèves de l’année précédente ;
  • Le respect du paiement des cotisation dans les délais prévus par
  • l’Assemblée générale des parents d’élèves pour le paiement des maîtres communautaires ;
  • L’abandon scolaire ;
  • La scolarisation des filles ;
  • Le respect de la date de la rentrée scolaire ;
  • L’importance des champs communautaires.

Dans un contexte de grève généralisée, grâce aux campagnes de rentrée scolaire organisées par l’équipe Foi et joie pour inciter les parents à envoyer leurs enfants à l’école et les enseignants à reprendre les cours, 68% des écoles Foi et Joie arrive souvent à commencer avant la fin de la grève.

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR L’IMPORTANCE DE L’ÉDUCATION DES FILLES:

Foi et Joie a constaté d’une manière générale une très faible présence des filles dans les 26 écoles Foi et Joie des réseaux 1 et 3. Partant de ce constat Foi et Joie organise une journée de sensibilisation des filles, des filles-mère et de leurs parents intitulée « Week-end des filles ». Pendant cette sensibilisation Foi et Joie encourage les filles à rester à l’école, et à finir au moins le cycle moyen. Foi et joie sensibilise également les parents à respecter le droit des filles à l’éducation. Foi et Joie organise ces week-end filles avec la participation de ses partenaires (UNICEF, le PAM, le l’IDEN du Guéra) et les autorités administratives locales. Le thème retenu pour ces rencontres est le même dans toutes les communautés: « tous pour l’éducation des filles ».

Les sous-thèmes abordés pendant les week-ends filles sont les suivants :

  • La sensibilisation sur l’hygiène et la santé humaine ;
  • La mobilisation des parents à s’engager à l’éducation des filles ;
  • Mettre en place une politique nationale pour lutter contre le mariage précoce des filles ;
  • Éduquer une fille c’est éduquer une nation.

Pendant ces week-ends fille, diverses causes de l’abandon scolaire chez les filles ont été citées à savoir : le mariage précoce, les grossesses non désirées, les travaux ménagers et la pauvreté. Des ateliers de travail sont organisés pour permettre aux jeunes filles de pouvoir échanger avec les femmes qui ont réussi dans la vie professionnelle afin de leur servir de modèle. Les autorités institutionnelles qui ont été invitées à cette rencontre ont également exprimé leurs volontés de soutenir l’éducation scolaire des filles.

LA SENSIBILISATION DE LA COMMUNAUTÉ

FORMATION DES APE/AME

La formation des APE/AME porte sur le renforcement de capacités des membres des bureaux APE et AME pour qu’ils s’impliquent dans la gestion de leurs écoles. Les thèmes de la formation sont:

  • La gestion participative;
  • Comment jouer son rôle en tant que membre du bureau APE/AME ?

A travers les thèmes retenus pour cet atelier de formation, les objectifs fixés sont les suivants :

  • Les membres du bureau de l’APE /AME doivent comprendre l’importance et les avantages de la participation du village dans la vie de l’école;
  • Définir clairement le rôle de chaque membre du bureau en particulier celui du Président (e), du secrétaire, et du trésorier;
  • Identification des AGR pour soutenir l’école

ALPHABÉTISATION FONCTIONNELLE DES FEMMES

Nous organisons des séances d’alphabétisation fonctionnelle avec les femmes sur les champs agricoles communautaires pour soutenir l’école.

Le contenu de la formation porte généralement sur la délimitation d’un champ, les techniques de labour, la sélection des semences, le semis, le désherbage et la récolte. La formation est donnée par un animateur agronome de Foi et Joie. L’objectif de cette formation est d’outiller les femmes en techniques agricoles pour qu’elles puissent cultiver un champ communautaire et récolter au moins 50 sacs de sésame pour soutenir l’école tout en leur apprenant le français.

LES ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS POUR L’ÉDUCATION

Les femmes sont très impliquées dans l’éducation de leurs enfants à travers leur association appelée AME (Association des Mères d’Elèves). Elles sont très motivées et s’engagent dans la gestion des écoles. En effet, nous avons constaté que toutes les charges au niveau des écoles sont laissées aux femmes et que les hommes ne s’intéressent pas aux questions éducatives de leurs enfants. Il est donc plus bénéfique de travailler avec les femmes pour l’éducation des enfants qu’avec les hommes.

Très conscientes de leurs rôles dans la durabilité des écoles à leurs charges, les femmes se sont engagées dans des activités génératrices de revenus. Foi et Joie les accompagne dans leurs AGR en organisant des suivis réguliers dans la gestion des ressources financières issues des AGR. Dans la plupart des écoles du réseau 1, les AGR marchent très bien et contribuent à la prise en charge des écoles communautaires.